Top
eglise santorin grèce voyage en famille

18 jours entre Athènes et les Cyclades

Voyage avec un bebe !

Retrouvez ici le voyage en Grèce, à Athènes et dans les Cyclades d’une famille de 3 !

Si vous souhaitez préparer votre voyage en Grèce, découvrir d’autres itinéraires, budgets et astuces de nos familles, trouver des adresses kidfriendly en Grèce, simplement échanger sur cette destination, cliquez sur les boutons ci-dessous !

De retour de voyage en Grèce, vous souhaitez partager votre expérience ?! Contactez-nous… on vous attend !

Guide Pratique Grèce

Les voyages des familles en Grèce

Adresses KidFriendly en Grèce

Des questions ? On en parle

Les Cyclades, Kidfriendly ?

Transports 

Santé 

Sécurité

Nourriture

Activités kidfriendly

Facilités bébé

Destination KidFriendly ?

Du depaysement a deux heures d’avion de la France

Qui voyage ?

Azz et Del sont des voyageurs aguerris. Après leur lune de miel / tour du monde en duo en 2009-2010, ils se font la promesse d’en faire un nouveau mais en famille. Le temps passe, la famille s’agrandit de deux petites puces et après plusieurs voyages en famille, ils décident de ne pas prendre le temps d’économiser pour s’offrir cette année de break et décident de changer de vie pour devenir Digital Nomad en famille.

Durée et période du voyage

18 jours

Mai 2015

Doux à tendance chaud, l’eau est un peu fraiche mais baignable !

Âge de votre enfant : 18 mois

Type de voyage

Sac à dos

Le luxe absolu : une chambre avec salle de bain inclue !

Santorin en grèce
voyage a santorin en grece avec bebe
Syros cyclades en grèce

Ressenti de votre voyage à Athènes et dans les Cyclades avec votre enfant

Pourquoi avoir choisi Athènes et les Cyclades comme destination ?

Avec mon nouveau travail, je n’avais pas beaucoup de congés. Nous visions donc les ponts du mois de mai pour optimiser un max nos jours de congés ! A cette période-là, Liza allait avoir 18 mois, et avait déjà un caractère bien trempé… On ne se voyait pas partir à l’autre bout de la planète dans ces conditions…

Je suis tombée un peu par hasard sur des photos des Cyclades ; j’ai été enchantée ! Nous avons pensé que ce serait un bon compromis et que cette destination allait nous apporter suffisamment d’exotisme !

Nous avons également pensé que cela pouvait être l’occasion de découvrir ce coin du Monde sans la masse de touristes de l’été !

Village cyclade en grèce

   Un beau souvenir de votre voyage aux Cyclades

Des rencontres, il y en a eu beaucoup : les grecs sont très accueillants et bienveillants avec les enfants.

Sur l’île de Sifnos, notre hôte nous a expliqué que quelqu’un nous attendrait chez lui pour nous accueillir, car lui serait à Athènes (problème de santé dans sa famille). Pas de chance ; à notre arrivée, personne n’est là ! Une voisine finit par nous voir, appelle le proprio, file voir une autre voisine, qui appelle à son tour le proprio… On n’y comprend rien, personne ne parle anglais ! Mais c’est rigolo de les voir s’affairer autour de nous et de ne pas comprendre un mot ! Au bout d’un quart d’heure nous avons notre chambre, toute simple et ça nous va très bien ! La deuxième voisine revient nous voir avec des gâteaux, des couverts et me parle pendant 10 bonnes minutes sans que je n’y comprenne rien ! Adorable ! Mais cette expérience avec les locaux n’en est qu’une parmi d’autres… Toujours beaucoup de bienveillance et de bonté avec notre fille et nous.

Votre itinéraire : 18 jours dans les Cyclades et à Athènes

itinéraire Grèce cyclades en famille

Nous ne voulions pas nous concentrer uniquement sur les destinations ultra-touristiques. En prenant en compte la basse saison et donc des liaisons maritimes beaucoup moins fréquentes qu’en été, nous avons établi l’itinéraire suivant :

  • J1 : Vol pour Athènes, nuit au Pirée
  • J2 – J3 : Syros
  • J4 : Mykonos
  • J5 – J7 : Naxos
  • J8 – J12 : Santorin
  • J13 – J14 : Sifnos
  • J15 – J17 : Athènes
  • J18 : Le retour

Pouvez-vous décrire en quelques phrases, vos différentes étapes lors de votre séjour ?

L’île de Syros

L’île n’est pas la plus visitée de toutes, et pourtant Ermopoulos (la grosse ville) mérite amplement d’être connue. Dès notre arrivée par la mer, nous avons été subjugués par cette cité qui s’étale sur les collines. Quel plaisir pour les trekkers urbains que nous sommes de crapahuter dans le dédale des ruelles de la ville, d’escalader ses collines en empruntant les nombreux escaliers bordés d’arbustes fleuris, de découvrir les maisons colorées et les jolies églises aux dômes magnifiques ! Et lorsqu’un petit creux se faisait ressentir, nous n’avions que l’embarras du choix : de nombreuses tavernes attendent les affamés autour du port. Nous n’avons pas eu l’opportunité de randonner comme nous le souhaitions sur cette île, mais l’île regorge de nombreux sentiers qui vont de villages en villages, de plages en plages ! Pour une première découverte d’une île cycladique, nous avons été séduits et dépaysés.

L’île de Mykonos

Connue pour être un haut lieu de la fête, Mykonos nous a présenté une facette beaucoup plus soft : pas de méga teuf délurée… pour notre plus grand bonheur ! Maisons blanches aux dômes et aux volets bleus s’enchainent dans de jolies ruelles. C’est très joli … mais vraiment trop touristique ! Les ruelles sont blindées de boutiques de souvenirs, de bars et de restaurants. Pour découvrir la ville, nous avons parfois été obligés de faire la queue avec les touristes largués d’un bateau de croisière pour la journée… Et nous n’étions pas en très haute saison ! Nous y sommes restés une nuit et avons largement eu le temps de faire le tour de la ville et de nous faire une idée sur celle-ci. Y aller une journée et y passer la nuit pour se faire une idée me parait être le bon plan !

L’île de Naxos

Une nouvelle île assez fréquentée par les touristes puisqu’elle est sur l’axe Mykonos – Santorin. Malgré cela, l’île nous a énormément plu. Peut-être parce que nous avons pris un peu plus de temps pour la découvrir, peut-être parce qu’il n’y avait pas grand monde ; nous nous sommes parfois retrouvés seuls !

Le joli petit port de Chora (la ville principale de Naxos) est surplombé par les ruines d’un impressionnant kastro vénitien. La ville prend des airs de vieille médina quand on est seuls à arpenter ses ruelles. Nous nous sommes régalés ! Quand nous avons eu besoin de prendre l’air, la location de voiture (à 20 € la journée, on aurait tort de s’en priver …) nous a offert de belles perspectives. Naxos possède de jolis petits villages, plus charmants les uns que les autres, des sentiers de randonnée, de jolies petites criques cachées. Quel bonheur d’avoir une magnifique plage rien que pour nous !

L’île de Santorin

Pas besoin de présenter cette île : elle est archi connue et méga touristique ! Des couples de toutes provenances y viennent même pour s’y marier ! Il faut dire que le cadre est enchanteur. C’est l’île sur laquelle nous avons passé le plus de temps… avec un peu de regret finalement… Trop de touristes… et pas de chance niveau météo ! Néanmoins gros coup de cœur pour le village d’Oia. Surplombant la mer, à flanc de falaise, Oia offre de superbes panoramas sur la caldeira et la mer Méditerranée. La magie opère encore plus lorsque nous déambulons dans les ruelles bordées de sublimes maisons blanches.

L’île de Sifnos

la belle surprise. Nous avions longtemps hésité dans le choix de notre dernière île… Milos ou Sifnos… Dur dur en lisant uniquement les bouquins… Au final nous avons opté pour Sifnos en nous disant que Milos devait être un peu plus touristique (à cause de sa Vénus bien sûr !). Nous n’avons absolument pas regretté notre choix ! Sifnos a été une superbe surprise ! Nous n’y sommes pas restés assez longtemps, mais le peu de temps où nous avons séjourné sur l’île, nous avons été conquis par son atmosphère paisible, ses nombreux villages typiques et peu touristiques, ses collines verdoyantes, ses vues plongeantes sur la mer turquoise, sa sérénité… Un vrai petit paradis ! Nous avons adoré les villages d’Artemonas et d’Appolonia ! Nous y avons retrouvé le charme des maisons blanches aux toits bleus de Mikonos, mais sans les touristes ! Le cap d’Heronisos qui offre une magnifique vue sur son minuscule port a également été un coup de cœur ! Le village fortifié de Kastro et son sanctuaire plongé dans la mer turquoise ? Magique ! Bref Sifnos : SUPERBE ET ATMOSPHERE SEREINE ! On y retournera !

Athènes

Nous sommes aussi allés à Athènes. L’Acropole est forcément à voir ! Nous avons beaucoup aimé les ruelles en dessous de l’Acropole, un peu moins la ville… un peu trop poussiéreuse… Nous avons été ravis de profiter de la quiétude du jardin national d’Athènes (super playground !) et de la balade au Mont Lycabette… un peu d’oxygène dans la ville !

Fira oia en grèce
santorin voyage en famille avec bebe
voyager en grece en famille avec un bebe athenes

Vos coups de coeur à Athènes et dans les Cyclades

On a clairement adoré découvrir les Cyclades et Athènes, découvrir que le dépaysement est possible à quelques heures d’avion de la France.

  • Les grecs. Adorables avec notre puce… A tel point qu’elle finissait par les contourner ! lol …
  • D’une manière générale, tout le voyage a été un gros coup de cœur ; nous ne nous attendions pas à autant aimer ces îles !
  • Gros coups de cœur pour l’île de Sifnos (peu de touristes, maisons blanches et volets bleus, véritable sanctuaire dans la mer), pour Naxos (baignade improvisée dans notre petite crique privée, petits villages perchés, un charme unique et authentique) et pour Oia (la balade entre Oia et Fira !) !
  • La sérénité qui se dégageait des lieux !
  • L’ambiance unique de chaque île !
  • La cuisine grecque ! Nous ne nous en sommes jamais lassés et Liza s’est régalée !
Lycabette athènes en grèce

Vos déceptions à Athènes et dans les Cyclades…

Les cyclades en grèce

Euh… je pourrais dire le monde à Mykonos ou Santorin, mais on s’y attendait !

L’anglais… pas toujours parlé par les grecs (mais c’est parce qu’il fallait que je trouve quelque chose à dire !).

o Vos immanquables à Athènes et dans les Cyclades avec un enfant

Vu l’âge de notre fille, nous n’avons pas fait d’activités spécifiques. Le simple fait de nous promener dans les villages, dans les campagnes, au bord de la mer était suffisant. Néanmoins, pour un enfant de 18 mois, le jardin national d’Athènes dispose d’un super playground ! De quoi prendre l’air et se défouler comme il faut !

La ballade Oia-Fira est super accessible aux enfants !

Les cyclades en grèce
Jeux enfants athenes voyage famille grece
parthenon avec un bebe voyage en grece

Logistique avant et pendant votre voyage à Athènes et dans les Cyclades

Vos transports à Athènes et dans les Cyclades avec vos enfants

transport cyclades avec un bebe location voiture

Les recommandez-vous tous ?

Tous ces transports étaient bien adaptés. Liza n’aura vomi qu’une fois en voiture, à Naxos ! Il faut dire que les petites routes tournent beaucoup !

Quels moyens de transport avez-vous utilisés ?

Dans Athènes nous avons utilisé le métro … et nos pieds. Attention dans le métro aux pickpockets disait une campagne de sensibilisation. Néanmoins nous n’avons eu aucun souci !
Le slow boat pour se déplacer d’île en île. En fonction de la distance entre les îles, nous avions le choix entre le cargo ou le catamaran. Personne n’a été malade en bateau !

La voiture. Sur Naxos, Santorin et Sifnos, nous avons loué une voiture avec siège auto, à chaque fois. Ce n’était pas très cher et nous étions libres ! 20 € la journée pour Naxos et 30 € pour Santorin et Sifnos.

o Vos hébergements à Athènes et dans les Cyclades avec vos enfants

Nous sommes arrivés en fin de journée à l’aéroport d’Athènes ; nous avions réservé un peu à l’avance notre hébergement pour être tranquille. De même pour Sifnos.

Nous ne souhaitions pas forcément réserver à l’avance, mais quand nous nous sommes rendus compte que les hôtes venaient nous chercher, nous et notre barda, nous n’avons plus hésité à réserver la veille pour le lendemain !

Santorin en grèce

VOS ADRESSES KIDFRIENDLY A ATHENES ET DANS LES CYCLADES

Je n’ai que noté mes hébergements. Ça peut déjà donner une idée ! (NB : les tarifs datent de 2015)

  • Eva Hotel Piraeus, 30€ la nuit. Pas un grand hôtel mais pas loin du port du Pirée.
  • Ermopoulis : Diana, 30 € la nuit. Chambre triple au dernier étage avec balcon ! Accueil très chaleureux !
  • Mikonos : Dimitra Pension, 30 € la nuit. Chambre toute petite, vraiment pas top du tout.
  • Naxos : Alpha Studios, 72 € les deux nuits ! Super adresse ! Ils ne sont pas venus nous chercher au port mais ils nous ont payé le taxi !
  • Santorin : Villa Viladoros, au pied de Fira. Chambre double, simple, mais établissement avec piscine et jardin !
  • Sifnos : Themonia, 27 € la nuit. Au calme, avec terrasse et kitchenette ! Super agréable !
  • Athènes : nous avons opté pour un AirBnB un peu excentré pour des raisons de budget.

Santé et Sécurité à Athènes et dans les Cyclades avec des enfants

Aucune précaution d’ordre médical… Un peu de doliprane pour chacun de nous, nos vaccins traditionnels… Mais rien de particulier.
Liza est tombée malade ! Une petite gastro qui a duré plusieurs jours ! Nous sommes allés voir le docteur sur Sifnos qui a préconisé carotte et riz ! Le docteur était TOP bien que nous ne parlions pas la même langue !

Avez-vous trouvé facilement des couches, petits pots, lait poudre à Athènes et dans les Cyclades ?

Nous sommes partis avec un stock de lait en poudre, de couches et de quelques petits pots en gourde type Good Gout. Liza mangeait quasiment comme nous et se délectait de feta grillée, de tzatziki et de poisson grillé !

Néanmoins, nous avons pu racheter quelques compotes au Carrefour de Santorin.

Sur Sifnos, le jour où Liza est tombée malade, nous n’avons pas spécialement cherché de petit pot spécial gastro et avons préparé du riz et des carottes… Si nous avions vu une enseigne, nous nous y serions arrêtés…

que manger en grece avec un enfant

Quels ont été vos 3 indispensables avec vos enfants à Athènes et dans les Cyclades ?

a Nous avons loué beaucoup de chambres avec un lit double ; du coup Liza dormait dans sa tente ! C’était pratique !

a Un sac de portage était indispensable. La poussette ne sert pas à grand choses, les îles sont très vallonnées !

a Nous avions emporté un siège nomade en tissu qui ne nous a pas servi ! Liza n’était pas bien dedans… ou nous n’avons jamais vraiment su l’y installer !

Pour le transport en avion, Liza avait des gommettes. Elle s’amusait à les coller sur son papa qui dormait, ça l’a bien occupée !

oQuel budget pour 18 jours à Athènes et dans les Cyclades avec 1 enfant en mai ?

Nous n’avons pas scrupuleusement nos comptes…

Un dernier mot ou conseil pour des familles désireuses de partir dans les Cyclades et à Athènes avec un enfant en bas âge ?

Oui, les Cyclades sont très adaptées à un voyage en famille ! Nous avons eu la chance de les découvrir en basse saison ! Je pense que nous aurions moins apprécié notre voyage en pleine saison avec une forte chaleur et plus de touristes.

Ne pas forcément réserver des billets de bateau à l’avance depuis la France. Avant la sortie de l’aéroport, la société Antika vend des billets avec 1 € de frais de réservation.

Avant de débuter votre voyage, pensez à bien vérifier les liaisons maritimes entre les îles. A la basse saison, toutes les liaisons ne sont pas opérationnelles.

Ne pas se focaliser uniquement sur les îles touristiques.

Ne pas faire la course aux îles (comme nous avons pu le faire) ; prendre le temps de découvrir chaque île ; chacune a son univers, ses spécificités, son charme !

Les cyclades en grèce
voyage dans les cyclades avec un bébé
syros voyage en grece en famille

Un grand Merci à Azz et Del pour leur retour d’expérience !

N’hésitez pas à découvrir leur vie nomade !

    c

You like it ? Pint it !

 

 

Vous partez prochainement en voyage en famille dans les Cyclades ?

Epinglez ce temoignage sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

>