Top
Image Alt

Voyage en Alaska en famille

Voyage en Alaska en famille : conseils pour un trip avec des enfants en vélo

Un voyage en Alaska est un rêve pour beaucoup. Sébastien et Aurélie l’ont réalisé en famille et en vélo ! Ces voyageurs aguerris voyagent plus ou moins 1 année sur 2 en alternant voyage à pied ou en vélo et période de travail suivant les opportunités rencontrées sur la route. Cette fois ils ont parcouru plus de 3000 km à la force de leurs mollets et 2 semaines de canoë sur la Yukon river. Un itinéraire de rêve !

Retrouvez ici le récit de leur séjour en Alaska en famille durant 5 mois, comment organiser son trip en vélo en Alaska, que voir et que faire en Alaska et leurs nombreux coups de cœur pour voyager en Alaska avec des enfants.

Tout notre dossier Etats-Unis en famille

Guide de Voyage

Récits de Voyage

Adresses KidFriendly

De retour de voyage en Alaska en famille, partagez votre expérience sur Wikidstravel ! Contactez-nous… on vous attend !

Alaska, pays Kidfriendly ? Notre avis

Transports 

Santé

Sécurité

Nourriture

Activités kidfriendly

Facilités bébé

Destination Kid Friendly ?

demi star

Merveilleux pour des enfants qui aiment l outdoor

Durée et période du voyage

Durée du voyage : 5 mois

Période du voyage : De mai à septembre 2019

Météo pendant le voyage : Fin hiver, printemps, été (court) et début automne

Type de voyage

Voyage itinérant à vélo et canoë

Âges de nos enfants : 7 et 10 ans

voyage alaska en famille
voyage alaska en famille
voyage alaska en famille canoe

Voyage en Alaska en famille : notre avis

Pourquoi visiter l’Alaska en famille en vélo ?

Voyage Alaska en famille

Nous affectionnons les grands espaces et pour nous les meilleurs moyens de les découvrir sont les voyages itinérants à l’aide de transports lents et sans moteur (vélo, marche, canoë …).

Le vélo est le moyen que nous privilégions, en particulier depuis la naissance des enfants… Facile de transporter du poids, ludique… Aujourd’hui, alors qu’ils commencent à être en âge de porter une partie de leurs affaires nous mixons avec nos premiers amours, la randonnée pédestre itinérante.

   Le beau souvenir de notre voyage en Alaska

Une anecdote pour illustrer la bienveillance des américains. Nous avons cassé la roue arrière de l’un de nos vélos non loin de Glenallenn. Un couple de retraités me prend alors en stop pour rejoindre Anchorage à 4 heures de route, m’offre le restaurant à mi-parcours (impossible de payer ma part), m’emmène faire le tour des magasins de vélos et me reconduit à la sortie de la ville avec ma roue neuve prêt à effectuer le trajet en sens inverse. Pour finir mes bienfaiteurs du jour m’offrent un tube de crème solaire pour éviter les coups de soleil au bord de la route pour le chemin du retour. Le lendemain nous pouvions poursuivre notre périple.

voyage alaska en famille route
voyage alaska en famille port anchorage
voyage alaska en famille canoe

Notre itinéraire en Alaska : 5 mois d’aventure en vélo en famille

Voyage Alaska en famille

voyage alaska en famille itinéraire

Notre itinéraire en quelques mots

Au total, nous avons passé 5 mois en Alaska lors de ce voyage en famille :

Nous avons fait environ 70 étapes à vélo et une quinzaine en canoë. Voici un résumé de notre itinéraire :

  • Denali Park
  • Péninsule du Kenai
  • Valdez
  • Dawson
  • Tombstone
  • Golden circle : Whitehorse – Skagway – Haines – Haines junction – Whitehorse,

Soit environ 3000 kms à un rythme tranquille auxquels nous avons rajouté la descente de 16 jours en Canoë de Whitehorse à Dawson fin Aout-début Septembre.

Notre itinéraire détaillé en Alaska

Nous avons pédalé 5 jours pour faire un aller-retour dans le parc Denali en direction de Wonder lake pour une mise en jambe (relativement ardue) sur la piste. Fabuleux si on a la chance d’avoir une belle fenêtre météo … Beaucoup d’animaux, des paysages grandioses. Nous avons ensuite véritablement commencé le voyage à vélo en direction de la péninsule du Kenai.

La région est magnifique entre mer, montagnes, glaciers et forêts … Magique ! Malheureusement nous étions encore trop proche d’Anchorage et la circulation est trop intense pour que les cyclistes puissent profiter sereinement des lieux …. A éviter spécialement le week-end et probablement pendant les vacances d’été (nous y étions en juin).

Nous avons donc pris l’initiative de nous éloigner de l’asphalte en prenant des itinéraires VTT/rando tels que la boucle des Russians lake et le Johnson pass où l’on a pu profiter pleinement de la magie des lieux. Sur chaque itinéraire il y avait plusieurs aires de campings gratuits équipés de bear box. Ce n’était pas très roulant ; il y avait pas mal de portage mais nous avons pris le temps … Seulement quelques kms par jours pour profiter du cadre et du calme (beaucoup d’autres itinéraires sont possibles).

Nous avons également beaucoup apprécié la balade aux Harding icefield (camping gratuit super tranquille hors saison).

Seward : cadre superbe, ravitaillement, agréable pour quelques jours (encore une fois il est préférable d’éviter le week-end). Il y a de jolies balades à faire aux environs.

Nous avons ensuite quitté la péninsule avec le ferry Whittier-Valdez.

Whitter : Ville étonnamment laide ; on y accède par un tunnel interdit aux piétons et aux cyclistes ! Les agents se chargent de trouver un bon samaritain pour vous convoyer ! S’il fait beau, ne pas manquer le très accessible Portage glacier…

Valdez : Le cadre superbe mais nous avons eu un temps mitigé.

Nous avons pris la route de Dawson via Glenallen/Tok puis la Top of the world. Une fois franchie la chaîne côtière, les paysages se font plus monotones et on trouve peu d’animaux.

Dawson Whithehorse : Ici, le paysage est assez quelconque si ce n’est le détour pour Tombstone.

Le « Golden circle » qui correspond à la boucle Whithehorse/Skagway/Haines/Haines jonction/Whitehorse. Retour vers les montagnes et la côte. Fabuleux ! Nous avons spécialement apprécié la région de Haines (Chilkaat/Chilkoot) où nous sommes restés une dizaine de jours : pêche, randonnées, aigle, ours…

Très belle route de Haines à Haines jonction sans doute la plus belle que nous ayons parcourue dans la région (avec la route dans Denali).

Kluane : Très beau parc immense. La route et les marches balisées longent les limites Est de cette énorme zone protégée. Là aussi une grande envie de s’aventurer plus à l’intérieur, d’approcher le mont Logan (point culminant du Canada) et ses immenses champs de glace mais c’est une aventure d’une autre envergure nécessitant un matériel plus adapté

La Yukon river de Whitehorse à Dawson, fin août/début septembre : 16 jours de descente pour 700 kms. Période vraiment propice ; couleurs d’automne, pêche, moins de monde, climat encore agréable et après 4 mois sans véritable nuit le retour des aurores boréales… Youpi !

voyage alaska en famille canoe

Nos coups de cœur en Alaska

Voyage Alaska en famille

En vélo la boucle du Golden Circle ainsi que le Denali park hors saison et les chemins à l’écart des grandes routes de la Kenai peninsula sont  nos coups de cœur incontestables !

La descente du fleuve Yukon en canoë au début de l’automne…

La possibilité d’approcher la faune variée et sauvage.

Et, bien sûr, la chance d’observer des aurores boréales à partir de début septembre.

Notre ressenti lors de notre voyage en Alaska en vélo

Nous étions le plus souvent sur des routes, sentiers, randos, rivières où il existe déjà des topos guides. Par contre l’isolement est bien plus important qu’en Europe par exemple. La nature à l’état brut est néanmoins à portée de main comme dans la région de Kluane ou dans beaucoup d’autres lieux. Si on le souhaite on peut effectivement envisager des expéditions d’envergure et très engagées avec un peu de préparation.

Nos déceptions en Alaska…

Ce n’était pas une surprise, mais le coût inabordable de certaines activités (location de kayak de mer par exemple, se rendre dans la péninsule de Katmai, les ferrys côtiers…) implique pour les budgets modestes, qui plus est en famille, de faire des choix. Bon il y a déjà de quoi faire surtout pour une 1ere visite mais parfois c’est un peu frustrant.

On ajoutera aussi surtout coté américain l’excès d’engins motorisés… Si la nature est grandiose on aime aussi l’exploiter ostensiblement. Voitures énormes, Quads, hélicos, hydravions, armes à feux, chasse, pêche. On sent bien ici une Amérique tendance conservatrice avec ses drapeaux Trump 2020. C’est moins vrai au Yukon et dans le sud est de l’Alaska (Haines…), plus alternative il nous semble. Alors bien sûr le climat est rude, un 4×4 peut être utile, le gibier est une source de nourriture pour de nombreuses familles… mais cela dépasse, à notre sens, la simple nécessité pour un sérieux penchant surconsommateur.

Symbole de ce phénomène les emblématiques RV (énormes camping car/bus) qui sillonnent la région par milliers… L’Alaska est un graal pour de nombreux retraités américains ; encore une fois bon nombre sont très gentils, et ont peut-être travaillé dur pour s’offrir ce voyage d’une vie mais le bruit des générateurs portatifs n’est pas ce dont on rêve lors d’un bivouac en Alaska !

voyage alaska en famille glacier

oNos activités incontournables avec des enfants en Alaska

En premier lieux bien sûr l’observation de la faune (caribous, orignaux, ours, phoques, renards, oiseaux…), de la flore et des paysages. Et tout simplement le plaisir d’être dans la nature et de passer des soirées autour du feu.

Pour les famille de pêcheurs beaucoup de fun aussi dans l’espoir d’attraper quelques truites voir même des saumons.

On trouve aussi pas mal d’infos en cours de route sur des panneaux explicatifs et dans les visitors centers concernant l’environnement, l’histoire des peuplements amérindiens, l’époque des chercheurs d’or…

La destination en elle-même correspond  globalement à nos centres d’intérêt, pour grands et petits. Les enfants aiment être dehors, pêcher, bivouaquer…

Après, quand l’occasion se présente et qu’un musée, une conférence, un spectacle… est sur notre route nous saisissons l’opportunité.

Nous avons par exemple inscrit les enfants à une compétition de chercheurs d’or qui se déroulait à Dawson précisément au moment de notre passage.

Organisation de notre voyage en Alaska en famille

Voyage Alaska en famille

Pour préparer notre itinéraire, nous nous aidons principalement de cartes papier. Le choix des routes n’est pas énorme de toute façon, fonction notamment de la saison, de l’enneigement…. Nous lisons également des ouvrages sur la région puis nous aidons de certains sites web (site des parcs nationaux américains par exemple). Nous trouvons aussi beaucoup d’information grâce aux échanges avec des voyageurs mais aussi en adaptant sur place en fonction des conseils des locaux.

Nous partons sur une base d’environ 50 Kms par jour avec une dizaine de jours sans vélo par mois pour permettre d’autres activités, faire face aux aléas climatiques, se reposer…. Soit environ 1000 kms par mois.

Le poids de nos bagages dépendait de l’autonomie alimentaire nécessaire. Durant ce séjour, nous pouvions transporter jusqu’à 10 jours de stock de nourriture à vélo et 2 semaines et demi en canoë.

Entre le matériel de camping (tentes, duvets, matelas, réchaud, popote), l’outillage vélo, les vêtements, le matériel scolaire, … disons entre 20 et 30 kg par adulte et une dizaine pour notre fils aîné auquel il fallait ajouter la nourriture. Un beau chargement lors de longues étapes sans ravitaillement.

Concernant les visas et leur renouvellement, nous avons franchi la frontière du Canada (Top of the world) avant les 90 jours accordés par les USA puis obtenu de nouveau 90 jours en entrant aux Etats-Unis à Skagway. C’est aléatoire mais cela a fonctionné ! Le plus compliqué est d’entrer aux États-Unis avec un billet aller-simple. Coté Yukon (Canada) le visa touristique est de 6 mois donc nous n’avons pas eu de soucis.

voyage alaska en famille montagne
voyage alaska en famille velo

Organisation de notre voyage en Alaska en famille

Notre choix de transport pour visiter l’Alaska avec notre enfant

Voyage Alaska en famille

Nous avons donc effectué ce trip en vélo. Nous sommes arrivés en Alaska depuis l’Océanie. C’était la 2eme fois que nous accédions aux territoires nord-américains de cette façon et à chaque fois nous avons transité par Hawaï (liaison direct avec Anchorage).

Il faut bien vérifier les conditions d’embarquement des vélos. C’est très variable selon les compagnies américaines ; parfois comprises dans la franchise bagages parfois non et cela peut engendrer des surcoûts importants. Auquel cas il est possible de démonter en partie les vélos et de les mettre dans de grands sacs. De cette façon si l’on a droit à 2 x 23kg il n’y a rien à payer.

L’état des route est plutôt bon sur les axes principaux, évidemment plus difficile sur les gravel road (dans Denali, sur la Dempster highway) et vraiment difficile sur les single tracks dans la péninsule du Kenai où le portage est souvent nécessaire.

Nous avons loué  un pick-up quelques jours en arrivant à Anchorage (environ 30€ par jour) pour les derniers préparatifs. C’est bien moins cher que les transports en commun qui sont par ailleurs peu fréquents.

Concernant l’acheminement des vélos bien vérifier les conditions des compagnies aériennes.

Concernant le dispositif vélo pour les enfants, l’ainé était autonome et la plus petite était tractée la moitié du temps à l’aide du système d’attache “follow me”.

voyage alaska en famille bagages

Notre journée type en Alaska en vélo

  • Réveil 8/9h.
  • Départ 10/11h.
  • 2 heures de vélo.
  • Pause déjeuner au moins 1 heure suivant l’intérêt du lieu (pêche, rencontre…).
  • Puis 1 à 2 heures de vélo l’après midi.
  • Camp vers 16h00.
  • Activités diverses dont 1 heure d’école.

De mai à août pas de contraintes horaires car les journées sont très longues dans le grand nord donc on peut très facilement adapter l’emploi du temps aux circonstances.

En canoë environ 5 heures par jour dans l’embarcation mais nous pouvions faire l’école en pagayant.

Notre secret pour ne pas avoir mal aux fesses : un cuissard avec peau de chamois. Les enfants eux n’aiment pas trop. Nos étapes étant relativement courtes nous n’avons pas eu de soucis de ce côté-la.

voyage alaska en famille lac glacier

Nos hébergements en Alaska

Voyage Alaska en famille

Nous avons fait 1/3 camping sauvage, 1/3 camping territorial ou d’Etat, 1/3 camping privé. Nous avions tout notre matériel de camping que nous transportions soit sur nos vélos soit dans le canoë.

Nous n’avions rien réservé en avance, nous avons trouvé tous nos hébergements sur place.

Booking.com

voyage alaska en famille velo
voyage alaska en famille lac

Nos adresses kidfriendly en Alaska

Voyage Alaska en famille

  • Les meilleures adresses sont dans la nature autour d’un feu de camp. Les campings territoriaux du Yukon pour 12 $ sont de bonnes adresses avec bois inclus et abri en cas de mauvais temps.
  • Le musée d’Anchorage est intéressant pour les enfants à partir de 8/10 ans.
  • Le festival d’Alaska qui se tient à Haines courant août est très agréable pour les familles (jeux pour enfants, concerts…)
  • Dans les parcs (Denali, Fjords, Kluane, Tombstone…) très intéressants visitors centers, avec des expositions. Comme dans tous les parcs US les enfants peuvent obtenir leur badge de junior ranger en complétant un livret souvent ludique qui permet d’acquérir des connaissances liées à la faune et l’environnement (cela permet de faire un peu d’école… en anglais SVP).
  • Dans les villes, même de taille modeste, il y a toujours de bonnes public library qui ont des ouvrages intéressants également pour les plus jeunes et parfois des jeux éducatifs (toujours un lieu sûr en cas de mauvais temps…).

Nos conseils santé et sécurité pour un voyage en Alaska en famille serein

Côté Sécurité

Nous nous sommes senti en totale sécurité en Alaska. Il faut toutefois être vigilent du fait de la présence des animaux sauvages (ours, orignaux…), ainsi qu’une circulation assez intense lors de week-ends sur certaines route du Kenai.

Mais, une fois de plus, nous soulignons l’extrême bienveillance des Américains et Canadiens à notre égard…

Côté galère

La casse d’une roue arrière nous a un peu compliqué la tâche.

Un camping à Valdez nous a refusé l’accès car il était interdit aux enfants (mais autorisé aux animaux de compagnie), pas vraiment une galère seulement un peu vexant après une arrivée tardive.

Côté santé

Il faut avoir une couverture santé car USA et Canada ne sont pas bon marché pour les étrangers en matière de soins.

Pharmacie habituelle (ne pas oublier à notre avis les corticoïdes et antihistaminique en cas de grosses allergies ).

Sur place achat de Bear spray. Penser aux répulsifs pour les insectes également bien que nous ayons eu pour notre part la chance d’être dans une année calme à ce niveau-là.

voyage alaska en famille lac

Les 3 indispensables de nos enfants pour visiter l’Alaska

a Jeux de cartes

a Matériel de pêche

a Liseuse (l’occasion de lire les classiques de Jack London en famille).

Pour le vélo, nous avions des sacoches Ortlieb, un réchaud MSR, réchaud MSR, une tente MSR (Elixir moyenne gamme), des duvets en plume d’oie (Valandré pour nous).

Pour le reste nous avons du matériel polyvalent mais de qualité intermédiaire, sans marque spécifique ; les produits de marque sont souvent chers et pas toujours plus fiables.

Nos vélos adultes ont été acheté en 2007 pour 300€ à Istanbul. Ceux des enfants, type décathlon, d’occasion (avec dérailleur SVP). Pour ce genre de voyage nous changeons la transmission (chaîne, pédalier, cassette) avant le départ.

L’élément à ne pas négliger par contre est l’achat d’un bon porte bagage (Tubus par exemple) et des roues arrières de qualité pour supporter le chargement.

oNotre budget pour 5 mois de voyage en Alaska en vélo avec 2 enfants

Nous avons dépensé 300€ par mois pour le camping, 600€ pour la nourriture et 200 à 300€ pour les petits à coté… soit environ 1200€ par mois.

Il faut ajouter la location du canoë (400 euros pour 2,5 semaines).

Notre dernier conseil pour les familles souhaitant visiter l’Alaska avec leurs enfants

L’Alaska est un état merveilleux pour des enfants qui sont habitués à l’itinérance et qui aiment l’outdoor (pêche, animaux, feux de camp, rando, cueillettes des baies…) en particulier pour un voyage de plusieurs mois.

Après, selon le mode de transport (camper van par exemple), l’Alaska peut être une destination sans difficulté particulière.

Si vous le pouvez, notre dernier conseil est d’avoir du temps ! Ces contrées sont immenses !

Un grand Merci à Sébastien et Aurélie pour leur retour d’expérience !

You like it ? Pin it !

Vous partez prochainement en voyage en Alaska en famille ?

Epinglez ce témoignage sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne nous quittez pas sans garder le lien
Restez informé des nouveautés!
Avant de quitter Wikidstravel, pensez à vous inscrire à notre Newsletter.
Nous mettons à jour très souvent notre site avec de nouvelle destination, des récits de voyages inspirants, des adresses kidsfriendly 100% testées et des bons plans voyage !

Bons voyages et escapades en famille !
Faites partie de nos contacts privilégiés !
Du dépaysement, de la fraicheur et des bons plans dans votre boite aux lettres ! Garantie sans spam
close-link

Le saviez-vous ?


Nous sommes aussi Travel Planner !

Pas le temps d'organiser votre voyage ? Nous prenons en charge l'organisation de votre séjour pour vous réaliser un voyage sur-mesure, le voyage de vos rêves !
Cliquez ici pour en savoir plus sur nos prestations de travel planner et contactez-nous !
close-link