Top
lacher lanternes thailande
P

eut-être avez-vous vu Raiponce le film de Disney avec (ou sans) vos enfants ? Certainement avez-vous en tête (non pas les chansons entêtantes de Disney) le lâcher de lanternes effectué chaque année par le roi et la reine afin qu’ils puissent retrouver leur enfant ? Figurez-vous qu’après avoir visionné ce film, ma fille Liza n’avait qu’une seule idée en tête ; voir les lanternes s’élever dans le ciel. En 2018, nous avons réalisé son rêve !

À la pleine lune du 12ème mois du calendrier thaï lunaire, le Loy Krathong est célébré dans tout le pays !

Le Loy Kratong dérive de la fête hindoue de Divali. Durant celle-ci, la déesse du fleuve sacré est remerciée par des lanternes flottantes déposées sur le Gange pour avoir donné la vie autour de lui. En Thaïlande, c’est la Déesse des eaux et des esprits des eaux, Mae Khongkha de son petit nom, qui est implorée par les Thaïlandais pour s’excuser de leur exploitation des rivières et des cours d’eau au cours de l’année. Ils la supplient également pour obtenir de belles récoltes. Pour cela, des kratongs (de petites embarcations en forme de fleur de lotus décorées de feuilles de bananiers, de fleurs, de bougies et de bâtonnets d’encens) sont déposés sur les cours d’eau dans tout le pays. C’est le Loy Kratong !

En parallèle, pour libérer leurs esprits, les Thaïlandais lâchent des lanternes dans le ciel… Il s’agit du festival Yee Peng.
Ces deux festivals sont célébrés en même temps au mois de novembre, offrant ainsi un spectacle hors du commun ! On parle du Loy Kratong pour célébrer ces deux festivals.

Ce spectacle magique et unique, nous avons eu la chance de le vivre pendant 4 jours à Chiang Mai et à Lamphung, pour le bonheur de mes filles (et clairement le mien !) ! Je vous raconte ? Et mieux encore, je vous montre cela en vidéo !

kratong sur eau thailande

Promis, la suite est plus… féerique !

Notre expérience du Loy Kratong à Chiang Mai

La cérémonie d’ouverture du premier jour

C’est sur la place des 3 Rois, en plein cœur du centre historique de Chiang Mai que débute le festival. C’est plus de 500 danseuses qui investissent la place pour nous offrir une danse envoûtante et poétique avec des bougies. La place est alors envahie de nombreuses structures en bambous où des lanternes colorées sont suspendues. De même, de nombreux flambeaux envahissent la place ! L’ambiance est à la fois festive et intimiste. Un curieux mélange.

Les Thaïlandais sont très souriants (pour ne pas trop changer) et certains portent des habits traditionnels qui apportent une touche encore plus colorée à ce tableau poétique.

Ce jour-là, les filles étaient assez surexcitées… Il faut les comprendre, elles allaient réaliser un rêve ! Du coup, ce n’était pas toujours évident de profiter de l’instant en veillant à ne pas perdre un enfant dans la foule ! Le porte-bébé est vivement recommandé !

Si vous arrivez avant la cérémonie, vous trouverez des stands sur la place pour confectionner votre propre Kratong ! Nous ne l’avons malheureusement pas fait, Inès était trop petite (2 ans) et nous voulions préserver les troupes pour les prochains jours…
Nous avons donc repris le chemin de Nimman, le quartier où nous vivions. À bord du Songteaw, nous découvrons les remparts de la ville tout illuminés par des milliers de bougies. Une ambiance et une atmosphère unique.

Cette première journée marque donc le début des festivals et nous met directement dans l’ambiance. Le lendemain, nous attendons avec impatience la soirée.

Deuxième journée, tout se passe autour de la Thae Phae Gate

Mon idée première était d’assister à une sublime cérémonie bouddhiste qui se déroule au Wat Phan Tao. Imaginez plutôt le décor… Des bougies sont allumées tout autour d’un étang sur lequel une petite île accueille des moines en toges orange pour célébrer une cérémonie bouddhiste… Cela semblait être la promesse d’un beau moment, et l’occasion de mieux comprendre la religion et la culture thaïe. Mais ça… c’est la théorie. Ce jour-là, rien ne s’est passé comme prévu !
Figurez-vous que la cérémonie a été annulée (ou peut-être n’avait-elle jamais été prévue pour ce jour). Nous avons ainsi attendu 3 bonnes heures pour rien ! Et nous n’étions pas les seuls ! Une foule de touristes s’est agglutinée autour de l’étang… pour rien ! Ce n’est que partie remise.
Nous décidons ensuite de flâner au gré de nos envies dans les rues de la vieille ville, trouvant ici et là un temple éclairé de lampions… Certains proposaient d’allumer des bougies pour effectuer des prières. Les filles s’en sont forcément données à cœur joie !
Finalement en ce second jour, les lanternes ne s’élèvent pas encore dans le ciel… L’attraction la plus originale est certainement l’élection de Miss et Mister Loy Kratong ! Cela se passe à la Thae Phae Gate. Nous n’avons fait que passer, mais l’ambiance était au rendez-vous !

illumination arbre temple loy kratong thailande

Loupé pour aujourd’hui, on croise les doigts pour demain !

enfant qui allume des bougies

Allumer des bougies et prier

Le cœur du festival, le lâcher de Lanternes au pont Nawarat

Le temple Wat Phan Tao, mauvais plan avec les enfants

Ce jour-là, j’ai le cœur qui danse, les yeux qui pétillent ! Je sais enfin que mes puces vont vivre le moment tant attendu ! Les lanternes dans le ciel ! Parce que soyons honnête, poireauter 3 heures dans un temple à attendre une cérémonie qui n’arrive pas, cela n’a rien de très rigolo pour un enfant…

Et bien, figurez-vous que, malgré l’expérience peu concluante de la veille, j’ai persévéré ! Me voilà de retour au temple, avec mes puces, la poussette et quelques livres et jeux pour les occuper avant que les festivités ne débutent… Nous sommes ainsi arrivées à 17 heures ! De petites bougies sont posées autour de l’étang, nous savons que la cérémonie aura bien lieu aujourd’hui. Je joue avec les filles pour faire passer le temps, la nuit tombe peu à peu, la place se remplit rapidement de touristes aux objectifs photo encombrants. Debout nous commençons à être bien serrées. Des moines en toges orange viennent allumer les bougies… la scène est de toute beauté… Cela promet !

Sauf que voilà… Vers 18h30, on nous demande de nous asseoir… Il fait nuit, au loin nous voyons les premières lanternes s’élever dans le ciel… Debout nous étions serrés, alors assis par terre, ce n’est juste pas tenable ! Je me rends (enfin) compte que ce n’est pas la place pour une famille de deux enfants en bas âge (2 ans et 4 ans ½). Je mets Inès dans la poussette, et nous quittons les lieux sous les regards ravis des autres spectateurs qui profitent de notre place de choix !

moine allumant bougie au loy kratong

La cérémonie des moinillons devait être magnifique… Une prochaine fois peut-être ?

Notre premier lancer de lanternes au pont Narawat

Liza voit le ciel s’embraser au loin, elle comprend qu’il s’agit des lanternes, elle est surexcitée ! C’est le jour J ! Alors, nous traversons la vieille ville à pied. Sur la place Thae Phae Gate, des vendeurs ambulants proposent des serre-têtes lumineux pour enfants, nous équipons les filles pour leur plus grand bonheur ! Nous remontons doucement la grande avenue pour rejoindre le pont de fer, le pont Narawat. Tous les mètres, des vendeurs ambulants nous proposent d’acheter des lanternes. On en trouve pour tous les goûts ; des traditionnelles blanches, des plus fantaisistes roses avec des dessins ou jaunes avec des mignons dessinés dessus, des petites, des grandes, des moyennes…

Plus nous nous rapprochons du pont, plus les lanternes grossissent à vue d’œil et plus l’excitation monte ! Nous avons tellement hâte d’y être !

Nous arrivons enfin sur le pont. Il faut se frayer un chemin sur le pont… Et vu la foule qui y est agglutinée, cela ne va pas être une mince affaire, encore plus avec la poussette ! Finalement, c’est un atout ! Tout le monde s’écarte pour nous laisser un peu de place…

Les yeux de Liza pétillent de bonheur d’excitation… Inès se réveille doucement… Il est grand temps d’allumer une lanterne… Il suffit d’allumer un anneau central à base de cire pour que la fumée qui s’en dégage fasse gonfler la lanterne de papier… Bien entendu, il faut maintenir la lanterne pendant cette opération (en faisant attention à ce que les cheveux bouclés de nos filles ne s’enflamment pas) et la lâcher quand elle est suffisamment gonflée.

Les yeux pétillants, l’excitation des filles est à son comble… Liza piétine d’impatience à l’idée de la lâcher… C’est le moment… Notre petite fée clochette la lâche… Et suit des yeux sa lanterne se frayer un chemin parmi les centaines qui s’envolent autour de nous… Elle s’élève dans le ciel, on n’arrive plus à la distinguer des autres… Que c’est poétique ! D’autres lanternes ne trouveront jamais leur chemin et s’accrocheront au fil électrique ou s’écrasent dans des arbres… C’est au tour d’Inès… La magie est bien présente dans ses yeux aussi !

Quel moyen incroyable nous vivons ! Je me rends compte de la chance que nous avons de vivre notre rêve, de vivre leurs rêves. Le ciel est alors embrasé de milliers de lumières rouges, c’est divin. Le fleuve n’est pas en reste, des centaines de kratongs lumineux flottent dessus… Nous longeons d’ailleurs le fleuve où l’ambiance est excellente. Puis, nous retombons sur le canal où Liza choisit un kratong et le pose sur l’eau en faisant un vœu, celui d’être sage.

Nous rentrons chez nous absolument repus de bonheur, celui d’avoir vécu le rêve de nos filles et celui de vivre notre rêve de liberté.

lancement lanterne

Et c’est parti ! Une fois bien gonflée, il faut la lâcher !

Coin pratique : où lancer des lanternes à Chiang Mai pendant le Loy Kratong ?

Le pont Narawat est clairement le lieu où il faut être pour lancer librement des lanternes. Cependant, il existe des événements payants : des lancers de lanternes massifs. Ces derniers proposent généralement une formule repas et lâcher de lanternes… Mais cela a un coût !

lacher lanterne thailande

La féérie du lâcher de lanternes

Notre expérience en famille du Loy Kratong de Chiang Mai en vidéo !

Découvrez notre expérience de Loy Kratong en Famille à Chiang Mai (ne faites pas attention à la conclusion, j’étais en mode YouTubeuse !)

Vivre le Loy Kratong en famille à Lamphun

Pour cette nouvelle soirée de festival, nous avons décidé de changer d’air, de prendre le large et de découvrir le Loy Kratong à Lamphun.

Pourquoi vivre le Loy Kratong en famille à Lamphun ?

Plusieurs raisons nous ont amenés à vivre le Loy Kratong à Lamphun.

  • Chiang Mai est très populaire et encore plus en période de Loy Kratong… La ville est très chargée à cette période de l’année… Nous voulions un peu de quiétude avec nos enfants.
  • Par ailleurs, Lamphun est une ancienne capitale du royaume d’Haripunchai. Située à une trentaine de kilomètres au sud de Chiang Mai, elle dispose de quelques vestiges de l’ancien temps. Nous nous sommes dit qu’une ambiance différente devait y régner, que les temples devaient également célébrer l’événement dans une ambiance plus intimiste, plus confidentielle.
  • Au sud de Lamphun, le temple Wat Doi Ti propose un lancer de lanternes massif ! Une motivation supplémentaire pour nous rendre à Lamphun !
temple lanterne coloree thailande

Ambiance intimiste à Lamphun

Se rendre à Lamphun pour vivre le Loy Kratong

En milieu d’après-midi, nous nous rendons à la gare routière de Chiang Mai pour emprunter un bus local direction Lamphun. Pour profiter de cet événement, ce n’est peut-être pas la meilleure solution…
Je vous explique pourquoi. Tout simplement parce qu’une fois à Lamphun en fin de journée, ce sera bien plus compliqué de trouver un bus dans l’autre sens… Le dernier bus étant à 17 heures !
De même, il nous a été impossible de trouver un taxi ou un Grab en soirée pour faire le chemin inverse ! Nous nous sommes retrouvés coincés, jusqu’à ce que nous trouvions une solution…
Je vous recommande d’organiser en amont votre transport avec un taxi privé (cela risque de vous coûter une somme certaine), d’opter pour la location de voiture (à anticiper, car elles sont vite prises d’assaut) ou de dormir sur place.

Notre expérience du Loy Kratong à Lamphun en famille

Nos premiers pas à Lamphun en famille

En 45 minutes de bus, nous arrivons à Lamphun. Nous sommes accompagnés par un couple d’amis et leur fille Lalie. Nous n’avons établi aucun plan précis, et avions décidé de nous laisser porter par les événements. Le bus nous arrête à l’entrée du temple Wat Phrathat Haripunchai Woramahawihan… Si vous êtes déjà allés en Thaïlande, vous avez peut-être été en overdose de temple comme Azz… Il n’en peut plus… Mais cette fois, il s’en accommode, mieux encore, il s’y plaît !
L’ambiance y est féérique : des lampions colorés nous hypnotisent, des cantiques bouddhistes caressent nos oreilles, des vapeurs d’encens chatouillent nos narines… Nos sens sont en éveil et par-dessus tout, il n’y a que très très peu de touristes ! On se sent merveilleusement bien ici ! Chacun vaque à ses occupations, les filles chapeautées par Lalie prient, confectionnent bouquet de fleurs et d’encens, se promènent seules dans le temple…

lampions illuminés devant un temple

Coucher de soleil au temple…

loy kratong à lamphun thailande

La famille, des amis et des instants magiques à Lamphun

Le marché de nuit de Lamphun

À la sortie du temple, nous sommes cueillis par un marché de nuit. Je ne sais pas si l’ambiance est habituellement celle-ci, mais ce que nous découvrons est absolument charmant : des lampions et des guirlandes lumineuses ponctuent les allées et les stands (essentiellement) de nourriture.
Il nous aura fallu deux secondes d’inattention pour que nos filles testent des vers (encouragées par la vendeuse) ! Je ne sais pas si ce sont nos airs dégoûtés qui les ont encouragées à en reprendre une pleine poignée ou si elles ont vraiment aimé… Du coup, nous nous sommes offert un cornet de vers ! Et comment dire : c’est assez immonde ! Enfin, nous n’avons vraiment pas accroché !
On profite du marché pour se confectionner un casse-croûte nocturne. À la sortie du marché, nous découvrons un charmant parc envahi de guirlandes colorées, de stands de lanternes et krathongs à vendre. Le lieu est bucolique, nos yeux se régalent et le coin est idéal pour le casse-croûte !
Un jeune homme fait du hip-hop et tente d’initier nos filles… Un peu trop timides… L’ambiance néanmoins parfaite nous donne envie de lâcher une lanterne… Toujours magique et féérique de la voir s’élever dans le ciel pour ne former qu’un minuscule point dans le ciel. Nous décidons ensuite de rejoindre le Wat Doi Ti pour le lâcher massif de lanternes.

stand de vente de lanternes

Bucolique place du marché à Lamphun…

lacher de lanterne à chiang mai

Lâcher de lanternes en famille

Lâcher de lanternes au Wat Doi Ti

Il est alors 20 heures lorsque nous quittons le marché de Lamphun pour rejoindre le Wat Doi Ti où est organisé à 21 heures le lâcher massif de lanternes.
Il faut compter 30 minutes pour rejoindre le temple… On est large ! Sauf que… nous n’avons pas de moyens de locomotion et impossible de trouver un taxi ou un Grab ! Tout le monde célèbre cette dernière journée du festival !
Le stop s’impose donc. Très vite, nous sommes accueillis avec nos amis par une famille thaïe dans son pick-up. Les enfants à l’avant sur la banquette et les adultes dans le coffre ! Une expérience dont les filles se souviennent encore.
Malheureusement, arrivé au temple, ce que nous craignons dans la voiture se confirme : les lanternes se sont envolées sans nous ! Nous les avons vues s’envoler depuis le coffre ! Que s’est-il passé ? Le lâcher est-il prévu plus tôt ? Aucune idée… Nous décidons de ne pas baisser les bras et de profiter du cadre atypique et magnifique qui s’offre à nous.
Le temple Wat Doi Ti présente une architecture assez originale pour un temple thaï. Il s’agit d’une sorte de pyramide avec au sommet une statue du vénérable moine Khruba Siwichai. Le temple est baigné de lumière de flambeaux installés à chaque étage. Des lâchers de lanternes se font ici et là… Nous regrettons d’avoir loupé de quelques minutes le lâcher de lanternes qui devait être absolument magnifique. Cependant, nous avons une chance incroyable. Les gardiens du temple se prennent d’affection pour les enfants. Ils leurs offrent de nombreuses lanternes que les filles s’empressent d’allumer en veillant à faire des vœux à chaque fois.
L’ambiance est paisible, douce et féerique. Nous ne craignons nullement pas la foule ici, nous sommes quasiment seuls. Idéal pour les enfants ! Les filles lâcheront leurs dernières lanternes, non sans une émotion certaine.

enfant lacher lanterne thailande

Lâcher de lanternes entre copines !

Retour à Chaing Mai depuis Lamphun

Après avoir profité du temple, des lanternes, de cette ambiance magique, de nos dernières lanternes, il faut rentrer sur Chiang Mai. Je vous l’ai dit… nous n’avons rien préparé, rien anticipé et encore moins l’absence de transport entre Lamphun et Chiang Mai… Finalement, c’est le bagou d’Azz qui nous sauvera… Il trouvera notre ange gardien de cette fin de journée en la personne de Niegel. Notre ami d’un soir est anglais et est ravi de faire l’aller-retour Lamphun-Chiang Mai pour nous aider ! Notre bonne étoile nous a tellement souri ces derniers jours.

Le Loy Kratong en famille à Lamphun en vidéo !

Découvrez notre virée à Lamphun pour le Loy Kratong… Un peu trop de magie que je déraille…

En conclusion : le Loy Kratong à Chiang Mai est-il un festival kidfriendly ?

Oh que oui, le festival du Loy Kratong plaira assurément à toute votre famille. Munissez-vous d’un briquet, de votrre bonne humeur, accrochez les cheveux de vos enfants, et c’est parti ! Vous vivrez un moment unique.

Néanmoins, il me semble important d’évoquer l’impact écologique du festival… Si les matériaux sont essentiellement biodégradables (papier de riz, bambou), il reste toute la structure métallique qui n’est pas biodégradable et se retrouve dans la nature… Pire elle pourrait devenir des pièges pour les oiseaux.
Côté kratong, la Thaïlande s’est engagée à ce que le kratong synthétique à base de polystyrène ne soit plus autorisé à la vente… Imaginez la pollution occasionnée…

A faire voler et flotter avec modération !

Quelques sites pour bien organiser le Loy Kratong à Chiang Mai

Pas évident de s’y retrouver et d’organiser le Loy Kratong via un office du tourisme en Thaïlande, car il n’existe finalement pas d’office du tourisme officiel ne vous vendant pas de tours ou autre. Ainsi, il existe deux excellents sites francophones où vous trouverez le programme détaillé du festival à Chiang Mai ainsi que des liens vous permettant d’organiser votre périple.

Chiang Mai de-ci de-là est un site fait par des amoureux de Chiang Mai. Vous y trouverez des articles de qualité sur Chiang Mai ainsi que le programme du Loy Kratong.

Thailandee est un site généraliste sur la Thaïlande. Vous y trouverez toutes les informations liées au Loy Kratong dans tout le pays, et à Chiang Mai également.

Chiang Mai ou Lamphun pour vivre en famille le Loy Kratong ?

Les deux mon capitaine ! Voilà ce que je vous répondrai spontanément. Nous avons adoré l’ambiance mi bucolique, mi-romantique de Lamphun. Très familial et beaucoup, beaucoup moins touristique, il nous a été très facile de nous promener dans Lamphun avec la poussette. Cependant à Lamphun, nous n’avons pas vécu de lâcher de lanternes massif donnant l’impression que le ciel s’embrase…
Alors qu’à Chiang Mai, même si le lâcher de lanternes massif n’est pas organisé sur le pont Narawat (contrairement aux lâchers massifs payants), il donne l’impression de multitudes de lanternes dans le ciel… Vu la quantité de touristes qui jouent le jeu, c’est bien normal. D’ailleurs, c’est un peu le point « noir » du Loy Kratong à Chiang Mai en famille : beaucoup trop de monde… Ce n’est pas toujours facile de circuler, de trouver un peu de calme et de sérénité pendant le festival.
Pour résumer si vous préférez une ambiance plus traditionnelle, plus intimiste, plus authentique et idéale avec de jeunes enfants, privilégiez Lamphun. Organisez en amont votre participation au lâcher massif.
Si vous préférez la foule, l’ambiance plus festive, plus folle, privilégiez Chiang Mai.

lacher lanternes thailande

Découvrez les témoignages de familles en Thaïlande

You like it ? Pint it !

 

Vous partez prochainement en road trip en famille en Thailande,

Epinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

>