Top
L

ouer un van au Japon peut sembler une idée un peu folle, un peu incongrue ! Alors imaginez-vous maintenant en train de sillonner le pays du Soleil Levant dans un van un peu vétuste avec toute votre famille ?! Inimaginable non ? C’est pourtant ce que Delphine et sa tribu ont réalisé en 2017. Les filles avaient 1 an et 3 ans ½… Ils nous livrent leurs bons conseils pour vivre cette expérience originale !

  • Pour vivre le Japon différemment, à votre rythme, en vous sentant libres d’aller où vous voulez,
  • Pour voir des paysages différents de ceux offerts par le Shinkansen et être en dehors des circuits touristiques,
  • Pour faire des économies ! Et oui, il revient moins cher de louer un van que de s’offrir un Japan Rail Pass et des hébergements,
  • Pour vivre à l’opposé de ce que le Japon offre : du minimalisme et de la simplicité dans le pays du gadget !
  • Pour revivre ou vivre la vanlife !
  • Pour tour simplement vivre une nouvelle expérience avec vos enfants !

Convaincu(e) ? Vous vous voyez maintenant à bord de votre van (ou camping-car) à travers la campagne nippone ? Voici les 10 conseils que Delphine et sa tribu vous donnent pour vous projeter un peu plus dans cette folle aventure !

Conseil 1 – Choisissez la bonne période de l’année pour louer votre van ou camping-car au Japon

Il est possible de louer un véhicule tout au long de l’année au Japon.

Notre van était équipé d’un système de chauffage pour l’hiver (testé et approuvé par notre grande fille qui l’a mis en route sans faire exprès…). Donc en théorie, il est possible de louer le van en toute saison. Maintenant, je dois bien avouer qu’en plein été nous avons eu vraiment très chaud par moments ! Certains ne se privent pas de laisser la climatisation tourner en pleine nuit pour se rafraîchir ! Nous avons pensé à notre belle planète et n’avons pas osé tourner le bouton magique… Et pourtant, nos filles se réveillaient parfois toutes trempées en pleine nuit. Je pense donc que les périodes idéales sont le printemps et l’automne !

Conseil 2 – Choisissez bien votre van ou camping-car et réservez le rapidement !

Cibler bien votre besoin et positionnez vous assez rapidement auprès d’un loueur, ce type de véhicule est assez rare et part vite ! Et préparez-vous à engager des frais !

Nous avons décidé de prendre la route après 5 jours passés à Tokyo. Nous sommes passés par Japan Campers (situé à Narita) pour louer notre maison roulante. Ils proposent des produits de gammes différentes pour 2 à 5 personnes. Nous avons finalement opté pour un big campervan prévu pour 2 adultes et 3 enfants, le Nissan Caravan Bross. Ce n’était pas notre premier choix, mais nous n’avions plus vraiment le choix !

Concernant la commande, une fois que nous avons sélectionné notre véhicule, il nous a fallu verser un acompte via PayPal de 20 000 ¥ (+ 4 % de commission bancaire). Pour info : 1 000 ¥ = 8,7 € en 2020. Cet acompte nous a ensuite été restitué dans les 15 jours qui ont suivi la fin de la location !
Nous avons du également déposer une caution de 100 000 ¥ en cash (nous aurions pu le faire via notre banque mais nous voulions limiter les frais bancaires !). Elle nous a également été restituée à la fin de la location, le véhicule a été rendu en bon état !

Conseil 3 – Faites traduire votre permis de conduire en japonais !

Ce n’est pas un conseil, mais une obligation ! Aucun loueur ne pourra vous louer un véhicule si vous n’avez pas fait traduire votre permis en japonais… Et cela a un coût…

Nous avions la possibilité de passer par la Japan Automobile Federation (la JAF pour les intimes) directement sur place (liste des adresses) contre 3 000 ¥, mais nous ne voulions pas perdre de temps (procédure d’obtention de la traduction du permis). Nous avons utilisé les services de notre loueur, Japan Campers qui propose pour 50 € la traduction de votre permis ! Ainsi, seul Azz a conduit le van au Japon !

Conseil 4 – Soufflez et relativisez les coûts engagés !

Mises bout à bout, la somme finale de toutes les dépenses peut faire peur ! Néanmoins, louer un camper van en famille est une opération rentable !

Pour 15 jours de location, nous avons bénéficié automatiquement d’une ristourne de 5 %… Nous avons tenté de négocier un peu plus, et avons obtenu 5 % de ristourne supplémentaire. Nous avons ainsi obtenu un rabais de 10 %. Nos 15 jours de location nous ont coûté 201 150 ¥. Petite tobiko sur le sushi (oui oui, c’est l’expression japonaise de petite cerise sur le gâteau), une nuit dans une auberge à Narita (le centre de location) est offerte avec la location ! Soit 12 571 ¥ la nuit, moins de 100 € / nuit pour 4, ce qui reste tout à fait honnête pour un hébergement et un transport au Japon (essence inclus).

Néanmoins, un petit bémol : Ce prix-là est basé sur un déplacement de 100 km par jour ! Pensez à bien organiser votre road trip au risque de devoir payer 10 ¥ par kilomètre supplémentaire ! Ça enlève un peu l’aspect liberté qu’offre les road trips en van… Non ?

Conseil 5 – Remerciez votre GPS

Maintenant que vous avez réservé votre van ou camping-car au Japon, il est important de savoir ce qu’il vous attend car conduire au Japon peut faire un peu peur… Prendre le métro à Tokyo est déjà toute une histoire, alors déchiffrer les panneaux de circulation japonais tout en roulant à gauche, ça promet ! Idée reçue les amis !

Nos amis de Japan Campers nous ont livré un campervan avec un GPS !!! Pas fous, ils veulent revoir leur van ! Mais attention, il ne s’agit pas d’un GPS comme les autres, il s’agit d’un IPad ! Il nous a été fourni avec 5 Go de datas (pour 2 semaines) et des applications précieuses ; permettant notamment de trouver des lieux où dormir et des onsens pour se laver. La connexion à GoogleMap fait office de GPS et tout est en anglais, vous n’aurez ainsi pas de soucis !

Conseil 6 – Evitez les autoroutes

Prendre l’autoroute au Japon est excessivement cher ! Néanmoins vous gagnerez du temps ! A vous de voir en fonction de votre budget et de ce qui vous parait raisonnable !

Nous nous sommes ruinés rien que pour sortir de Tokyo en utilisant l’autoroute… Les péages coûtent incroyablement cher ! Le tarif moyen au kilomètre pour une voiture ordinaire est d’environ 25 ¥… Le trajet Tokyo-Nagoya coûte entre 7 000 et 8 000 ¥ (source : vivrelejapon.com).

N’oubliez donc pas de cliquer sur « éviter les autoroutes » et « éviter les péages » sur votre GPS. Pensez que vous êtes en vacances et avez le temps de profiter des routes secondaires bucoliques nippones !

Consultez le site de Japan Ride pour en savoir plus sur les péages au Japon.

Conseil 7 – Respectez le code de la route japonais !

Les japonais sont assez connus pour leur côté rigide. Et bien si cela ne fait pas partie de votre caractère, c’est alors le moment de vous y mettre ; au Japon il est impératif de respecter le code de la route japonais sous peine de se ruiner !

Les japonais ne plaisantent pas avec les règles… Ce n’est pas une idée reçue cette fois ! Et malheureusement, l’apologie de la lenteur qui régule la conduite sur les routes japonaises est à respecter scrupuleusement au risque d’en découdre avec la police. (Petit guide pour apprendre les rudiments de la conduite au Japon).

De même, il est strictement interdit de se garer n’importe où ! Oui oui, même 2 minutes en double file pour aller acheter un bento ! C’est interdit ! Ne tentez pas le diable, les amendes sont très très chères ! De notre côté, nous n’avons pris aucun risque !

Conseil 8 – Ne vous souciez pas de faire le plein

Faire son premier plein dans un pays étranger peut être une source d’angoisse ; ne pas se tromper de carburant, modalités de paiement différent,… Bonne nouvelle, cela est un jeu d’enfant au Japon…

Le Japon est le pays du petit boulot ! Il y a des pompistes dans la plupart des stations-services ! Il nous suffisait de prononcer « Manetane » pour avoir le plein !

Mais si vous êtes d’humeur joueuse, rien ne vous empêche de jouer avec la caisse automatique ; à vos risques et périls !

Conseil 9 – Dormez partout sur le territoire japonais !

Une nouvelle règle, très facile à retenir ; vous avez le droit de dormir partout, sauf… là où c’est interdit !

Notre GPS nous a bien sauvé, il nous indiqué où nous avions le droit de dormir. Ainsi, nous avons dormi essentiellement sur des aires de repos, les « michi no eki ». Il y en a un peu partout et elles sont indiquées dans le GPS ! Les « michi no eki », ne sont pas de simples aires de repos telles que nous les connaissons : on y trouve des toilettes, des distributeurs de boisson, un combini et parfois même des restaurants !

Nous avons du également dormir sur les parkings des combinis. L’avantage est qu’ils ont tous le wifi… Rien ne vous empêche de vous rapprocher du combini, de vous servir du wifi gratuit et de regarder votre série préférée avant de vous coucher (Game Of Thrones, pour nous, saison 7).

Nous nous sommes retrouvés sans lieu où dormir… Nous avons demandé au restaurant où nous dinions si nous pouvions utiliser leur parking, ils ont validé et nous ont même laissé la porte des toilettes ouverte !
Retrouvez la localisation des michi no eki sur ce site.

Conseil 10 – Lavez-vous à la mode japonaise

Si vous n’avez pas de douche dans votre van ou camping-car, voyez cela comme une aubaine, celle de vivre une expérience typiquement japonaise.

Si vous n’avez pas de tatouage, à vous les onsens ! Des bains naturels de fous et super relaxants ! Si vous aimez la culture japonaise, nous ne vous apprendrons rien vous apprendre en vous disant que toutes les générations d’une même famille se retrouvent dans les onsens : enfants, parents, grand-parents (femmes et hommes séparés). Un grand moment de partage et de bain culturel vous est offert si vous osez vous affranchir de la pudeur… Nous ne faisions que cela avec nos filles, elles voyaient cela comme des piscines et adorez se laver avant de barboter (adapté à leur taille) !

Sinon pour information – beaucoup moins glam – nous trouvions des toilettes partout, à 99 % propre ! (combinis notamment).

Vous voilà bien parez pour un bon road trip japonais !

Retrouvez leur témoignage sur le site ; 3 semaines de road trip au Japon de Tokyo à Kyoto en passant par les Alpes Japonaises

You like it ? Pint it !

 

Vous partez prochainement en road trip en famille au Japon,

Epinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

>