Top
route dans le désert au Pérou
S

e déplacer en bus au Pérou est assez facile une fois qu’on a compris le fonctionnement du réseau dans le pays. Dans chaque ville touristique, des dizaines d’agences de voyage vous proposeront des excursions pour voyager à travers tout le Pérou… ou presque ! Mais pourquoi ne pas tenter de se déplacer sans passer par une agence (et éviter de payer une commission) ? Par manque de temps, par peur de se tromper ou de se faire arnaquer ?

Dans cet article, nous allons vous donner nos informations et astuces basées sur notre propre expérience pour que vous puissiez vous débrouiller par vos propres moyens.

Cet article n’est pas exhaustif ; les liaisons du pays ne sont pas toutes abordées, bien entendu… Mais cela vous permettra d’avoir un bel aperçu et de comprendre le fonctionne des déplacements au Pérou ; vous serez ainsi mieux préparé pour trouver les autres liaisons 😉.

Les bus des compagnies nationales au Pérou

Pour les trajets intercités, optez pour les bus des compagnies nationales péruviennes.

Les différentes classes dans les bus péruviens

Il existe bien évidemment plusieurs catégories de confort dans les bus péruviens.

Tout d’abord, si votre trajet ne dure que quelques heures, vous serez sûrement moins regardant sur votre confort et un bus standard fera l’affaire. Mais pour les longs trajets et une nuit complète, vous avez beaucoup plus de choix.

On vous proposera sûrement de choisir entre cama et semi-cama. En semi-cama, vous aurez des sièges inclinés à 140°. En classe cama, vous aurez un siège top confort incliné à 160°, voire même 180° sur certains bus de quelques compagnies, autrement dit, complètement à plat ! Vous êtes sûrs de passer une bonne nuit. Ces bus ont souvent 2 étages et plusieurs classes cohabitent dans le même véhicule.

bus au pérou
mini bus devant la montagne

Quelle compagnie péruvienne choisir ?

Il existe de nombreuses compagnies nationales. La plus connue, mais aussi la plus chère est Cruz del Sur. Il y a aussi Civa (qui propose des sièges inclinés à 180°, cama, dans leur gamme Excluciva), Móvil, Línea, Tepsa, Palomino et Oltursa, qui proposent des prix meilleurs marchés et un bon service.

Toutes ces compagnies disposent de leur propre site internet ; vous pouvez ainsi anticiper les trajets et leurs tarifs. Vous pouvez aussi directement commander vos billets depuis leurs sites. C’est d’ailleurs plutôt recommandé pour les trajets de nuits avec sièges inclinables car les places sont limitées.

Sachez que les bus de ces compagnies ne circulent pas partout. Pour savoir si une compagnie dessert la liaison que vous voulez, utilisez le comparateur Busbud ; très fiable, il permet également de passer commande en ligne.

mini bus devant la montagne

Les colectivos en partance pour le Machu Pichu

Où trouver ces bus ?

Le système n’est pas toujours le même et dépend de la taille de chaque ville.

Dans les villes de taille moyenne comme Arequipa et Chivay, vous trouverez dans la gare routière centrale la plupart des compagnies nationales qui desservent votre prochaine destination.

Si la ville est suffisamment grande, il est possible que chaque compagnie ait sa propre gare routière ! C’est le cas à Lima et à Cusco par exemple. Dans ce cas, il est impératif d’annoncer à votre chauffeur de taxi avec quelle compagnie vous voyagez pour qu’il vous dépose au bon terminal ! Cela évitera de belles déconvenues !

Il ne faut pas avoir peur de faire des longues heures de route pour relier chaque ville entre elles. Mais pas de panique… Lorsque vous choisissez une des compagnies citées plus haut, vous aurez un chouette service associé ; on vous fournira une petite couverture et un coussin, une hôtesse vous servira du thé ou du café et vous aurez aussi droit à un snack et même un petit-déjeuner si vous voyagez de nuit.

Ces bus sont également équipés de toilettes pour la plupart et parfois même d’une tablette individuelle avec une sélection de films ! Idéal pour occuper nos chères têtes blondes ! Pensez à prendre des boules kies ; le son de la télévision collective peut être gênant (doux souvenir d’un trajet Arequipa-Cusco lorsque mon fils Lucas s’est réveillé sous le son d’un block buster). De même, pensez à prendre de quoi vous couvrir, la climatisation fort agréable en journée peut devenir bien incommodante en pleine nuit !

enfant dans un bus
enfant qui dors dans un bus

C’est parti pour une nuit dans le bus et un trajet de 20h !

Les bus locaux appelés aussi colectivo au Pérou

Qu’est-ce qu’un colectivo ?

Là où les bus des compagnies nationales péruviennes ne vont pas, vous pourrez toujours emprunter un bus local colectivo pour vous y rendre. Un colectivo est un van qui une fois rempli voyage sur un trajet bien défini. Il palie l’absence des bus nationaux et effectuent de plus petites distances. Il n’y a pas d’horaires pour ces bus-là, ils partent quand ils sont pleins. Petit souvenir d’une fois où nous avons-nous-même fait du rabattage pour remplir notre colectivo et partir rapidement 😉.

famille dans un mini bus
famille dans un mini bus

Quand y’a plus de place, y’en a encore !

Comment monter à bord d’un colectivo ?

Première mission, trouver les « gares » de départ des colectivos ! Contrairement aux bus nationaux, il faut un peu plus mener l’enquête. En effet, chaque destination a son propre lieu de départ et il n’est pas toujours signalisé et matérialisé par un arrêt à proprement parlé.

Pour trouver le point de départ du colectivo que vous cherchez, il y a plusieurs méthodes.

  • Demandez à votre hébergement ; la plupart connaissent bien leur ville et sauront vous renseigner.
  • Adressez-vous aux offices de tourisme appelées iPeru. Ils peuvent vous fournir des cartes de la ville avec indiqués dessus, les emplacements des points de départ. Vous trouverez ces offices dans la plupart des gares routières ou centre-ville.
  • Téléchargez l’application Maps.me et cherchez votre colectivo ! Beaucoup de « gares » de colectivos sont indiquées mais il en manque encore quelques-unes.

Et si vous ne trouvez pas de colectivo ?

Dans le cas où vous ne trouvez pas de colectivo pour vous rendre à votre destination, il vous reste la solution du taxi ou encore de l’agence de voyage. Dans la plupart des cas, vous arriverez à avancer un maximum avec un colectivo mais il sera parfois nécessaire de finir votre trajet en taxi.

femme dans un bus au Pérou
enfant dans un bus avec une péruvienne

5 indispensables selon nous pour voyager au Pérou

  • Vous l’aurez compris, l’application MapsMe est très pratique pour se déplacer au Pérou avec les bus locaux. Par ailleurs, elle fonctionne hors ligne, autrement dit sans wifi ! Pensez à bien télécharger votre carte pour pouvoir l’utiliser ensuite sans wifi.
  • Si vous ne parlez pas espagnol, google traduction peut-être votre meilleur ami. Téléchargez en amont l’application et l’espagnol ou investissez dans une carte 3G (coût : 29 soles pour un mois, tarif juillet 2019)
  • Un pull, un bonnet, une écharpe… prenez un vêtement chaud pour les trajets en bus ! La climatisation est souvent très (trop) forte et les nuits peuvent également être très fraiches, surtout au-dessus de 3000 mètres d’altitude ! Et même si votre trajet relie 2 villes en basse altitude, il n’est pas rare de devoir franchir un col à plus de 4000 mètres pour y arriver !
  • Les boules kies sont un excellent allié pour passer une nuit plus calme !
  • Un sac en plastique (ou un sac à vomi récupéré dans l’avion avant d’atterrir 😉) pas écologique mais qui vous permettra d’éviter d’être inondé de vomi ; ça tourne beaucoup au Pérou !

Découvrez les témoignages de familles au Pérou

>